Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Centre de Recherche
en Technologies Industrielles CRTI

crti

Equipe 25 : Nanomateriaux et phénoménes de Corrosion

Chef d'équipe :

Maitre de Recherche Classe « B »

Membres d'équipe :

Attaché de Recherche
Attaché de Recherche
Attaché de Recherche
Attaché de Recherche
Attaché de Recherche

Projet de l'équipe :

Intitulé du projet : Etude et analyse des phénomènes de corrosion dans les joints soudés


Projet :
Avec le développement industriel, les problèmes posés par la corrosion ; surtout au niveau de l’industrie chimique, pétrochimique et celle du gaz, deviennent chaque jour plus préoccupants. Le coût des dommages causés annuellement par ce phénomène au niveau de l’industrie de la construction métallique n’est pas négligeable.
La construction soudée, malgré les immenses services qu’elle a rendus à l’industrie n’échappe pas aux lois générales de la corrosion.
Lors d’un procédé de fabrication, l’influence des opérations d’assemblages sur la résistance à la corrosion des matériaux est variable. Elle est rarement négligeable et dans certains cas, elle peut être déterminante. Les matériaux soudés, par les modifications apportées au métal et à son état de surface, apparaissent souvent comme des points privilégiés de développement de la corrosion. La conception de la résistance des matériaux vis-à-vis de leur environnement met en scène deux facteurs : un métal, un milieu extérieur. Le comportement de l’ensemble va dépendre tout à la fois des propriétés du métal et du milieu, mais aussi du lieu où se produisent les réactions électrochimiques, c’est-à-dire de l’état de surface du métal. Dans ces conditions, il apparaît évident que toute action susceptible de modifier l’un des paramètres du métal, du milieu ou de la surface, va engendrer inévitablement des différences de comportement. C’est la raison pour laquelle les matériaux soudés par les modifications apportées au métal et à son état de surface apparaissent souvent comme des points privilégiés de développement de la corrosion.
Il est connu qu’un matériau soudé mal conçu ou mal réalisé peut être générateur de problèmes en service surtout des problèmes de corrosion.
Corrosion lié à une mauvaise conception des joints de soudures (présence d’interstices)
Les alliages retenus pour cette étude concernent les aciers inoxydables austénitiques et les alliages d’aluminium. Des études de corrosion seront effectués à chaque type de matériaux soudés ainsi qu’à chaque atmosphère seront réalisés selon les normes en vigueur.
Pour les premiers, le procédé de soudage sera l’arc électrique. Pour les seconds, les procédés retenus seront l’arc électrique et le procédé de soudage par friction malaxage (FSW).
Dans le cadre de ce travail, l’équipe a lancé deux grands axes de recherche : l’un concerne L’Influence du métal d’apport sur la résistance à la corrosion de joints soudés d’acier inoxydable austénitique (316L) ». Cet axe de recherche a été pris comme sujet pour thèse de doctorat au niveau de la faculté de chimie de l’USTHB.
L’autre axe de recherche concerne l’étude de la corrosion des alliages d’aluminium soudés en FSW.


Productions scientifiques :

Communications


M'hamed OUADAH, Omar TOUHAMI, Rachid IBTIOUEN, Ahcen BOUZIDA, Saida Bouyegh, Djilali Allou, Ahmed HADDAD, Pipelines Corrosion Due to the Electromagnetic Pollution caused by the High Voltage Power, La 4ème Conférence Internationale des Energies Renouvelables , 2016.
Saida Mehraz, Nahed Dokhan, Boudjemaa Bezzazi, Ahmed HADDAD, BOUTAGHOU Zoheir, Synthesis and characterization of ZnO nanogranules, 1er Congrès de Physique et Chimie Quantique , 2015.

Projet

Equipes

Divisions